Les préconisations du comité opérationnel du grenelle des ondes

François Brottes, député de l’Isère et président du comité opérationnel (COMOP) du Grenelle des ondes, chargé d’expérimenter la diminution du niveau d’émission des antennes relais et de nouvelles modalités de concertation, a remis un rapport d’étape à la ministre Nathalie Kosciusko- Morizet le 31 août.

Le député-maire de Crolles (Isère) et ancien président de l’ANEM milite en faveur d’un abaissement à l’échelle européenne des seuils réglementaires d’émission des antennes relais et d’une concertation plus en amont de la décision de leur implantation.
Deux communes classées montagne: La Bresse (Vosges) et Kruth (Haut-Rhin) ont été sélectionnées pour ces expérimentations.
Les simulations ont montré qu’avec un abaissement de signal des antennes à 0,6V/m, on observe une diminution significative du signal à l’intérieur des bâtiments. 
 
Mais ce ne sont que des calculs faits avec un logiciel qui doivent être vérifiés sur le terrain.
Le rapport du COMOP préconise la mise à disposition d’une boîte à outils contenant des éléments objectifs sur l’impact des émissions des antennes relais: plaquette d’information sur la téléphonie mobile et les antennes relais, cahier d’acteurs, réunions publiques. Le rapport prévoit également que les services de l’Etat puissent intervenir pour une médiation éventuelle, à l’échelle de ses services départementaux.

L’intégralité du rapport 
 

Laisser un commentaire

deux × un =