Maladie de Lyme : randonneurs, vététistes… Journée nationale de protestation et de sensibilisation le 30 mai

La maladie de Lyme peut atteindre toutes personnes ayant une activité dans le milieu naturel notamment dans les bois et dans l’herbe. Elle concerne les randonneurs, grimpeurs, les chasseurs, les vététistes, le coureur à pieds, agriculteurs, forestiers ou chercheurs de champignons, etc… Elle est transmise par les tiques…

Doit-on pour autant, l’été, avoir en permanence des vêtements de protection ? Tout le monde ne l’attrape pas. Tout le monde ne reste pas handicapé si elle est soignée à temps. Il faut savoir que cette maladie est possible et, une fois chez soi, se nettoyer en conséquence pour éliminer les tiques potentielles. Et puis, connaître les symptômes permet de consulter plus rapidement un médecin et traiter la maladie dans les meilleurs délais.

Tique et maladie de Lyme

Une maladie mal « reconnues »

Le corps médical vit le plus souvent dans l’ignorance ou le déni d’existence de cette maladie. D’où la difficulté de prise en compte dès les premiers symptômes qui peuvent se manifestement longtemps après avoir été piqué. Il existe assez peu d’informations préventives des personnes pouvant être atteinte, aucun moyen de dépistage, de prise en charge réelle, etc…

Une fois la maladie déclarée il n’existe pas de reconnaissance de longue durée et pourtant la situation peut être dramatique.

Au-delà de la journée de protestation nous vous proposons le témoignage de Loïc, un sportif pyrénéen parmi de nombreux autres http://www.pyrenees-pireneus.com/Environnement/Sante/Maladie-Lyme-Temoignage-01.html et plusieurs informations pratiques.

Laisser un commentaire

16 − 12 =