Nanga Parbat en hivernale : une expédition médiatique et technologique

C’était l’un des deux derniers 8000 à rester vierge en hivernal avec le K2 (second sommet de la planète).

La montagne tueuse comme on appelle le Nanga Parbat, à repousser 28 expéditions qui en tentaient l’ascension en hiver au long de 30 ans de tentatives.

Plus de 60 personnes ont trouvé la mort en tentant son ascension en hiver comme en été.

L’enjeu était donc de taille, mais les répercussions médiatiques ne sont pas seulement liées à l’ampleur du défi.

La progression de l’expédition pouvait être suivie pas à pas via le Racetracker de Álex Txikon ainsi que sur sa page Facebook actualisée en permanence depuis le camp de Base par Igone Mariezkurrena. La responsable de la communication ( et femme de Álex Txikon) pouvait suivre aux jumelles depuis le camp de base l’ascension en cours.

Les passionnes d’alpinisme ont donc pu suivre pas a pas la progression de Alex et de ses coéquipiers.

Les outils proposes par des sites comme humanedgetech.com offrent de très nombreuses solutions technologiques pour suivre en direct, photos et vidéos a l’appui, les expéditions du monde entier.

Quelques liens sur les retours media :
Romandie
Desnivel
Hebdo
Le journal du Jura
La Vanguardia
El Confidencial
PlanetMountain
Business Standard
Dunyanews Pakistan
Le Parisien

Etc.

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.