Ne ramassez pas le bois mort de nos forêts… il sert à la vie !

20 à 25% des espèces forestières dépendraient du bois mort.

Les insectes, les champignons, les mousses, les pics ou les chauve-souris, soit près de 7000 à 8000 espèces (en France) doivent leur survie au bois mort ! Des recherches qui devraient permettre d’influer sur la gestion forestière de manière significative pour la sauvegarde de la biodiversité.

Ecouter Christophe Bouget, Ingénieur-chercheur au CEMAGREF Unité de recherche Ecosystèmes forestiers.  (1’54’)

Pour aller plus loin sur ce sujet

Laisser un commentaire

7 − 5 =