Chasse en Ariège – Pyrénées : la guerre judiciaire est engagée

Dans un communiqué de presse, la Fédération départementales des chasseurs de l’Ariège revient sur la manifestation du 3 octobre, ses causes principales et les conséquences de l’obstination du Comité Ecologique Ariégeois, groupuscule de quelques dizaines d’anti chasse.

Selon le communiqué de la fédération des chasseurs de l’Ariège dans les Pyrénées :

«Saisi par le Comité Ecologique Ariégeois, groupuscule de quelques dizaines d’anti chasse, le tribunal administratif de Toulouse par ordonnance du 17 septembre avait suspendu l’arrêté préfectoral d’ouverture et de fermeture de la chasse au prétexte que nous chassions lagopèdes et grand tétras et que cet arrêté ne prévoyait aucune mesure visant à protéger l’ours en cas de chasse en battue.
…/ …
En effet, nous persistons à dire que monsieur le préfet n’a pas le pouvoir, comme il le fait aujourd’hui, de réglementer la chasse pour cause de présence d’espèces protégées, quand bien même s’agirait-il d’un ours.
…/…
Nous formons bien évidemment le vœu qu’en attendant que la justice et le bon sens nous rétablissent dans nos droits, les plantigrades brilleront par leur absence ou leur discrétion et nous évitent ainsi la prise de mesures d’interdiction de chasser.»

En savoir plus….  

Pour aller plus loin sur ce sujet

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.