Nouvel accident fatal de Base Jump dans les gorges du Verdon

Un base-jumper français de 35 ans s’est tué lundi soir dans les gorges du Verdon en sautant du belvédère de la Carelle sur la commune de La Palud-sur-Verdon (Alpes-de-Haute-Provence).

Le corps de la victime, un Français, a été retrouvé vers 21h30 au pied de la paroi haute de 300 mètres. Le Dauphiné Libéré évoque “un problème de voile”. Concrètement, son parachute ne se serait pas ouvert selon les premiers éléments de l’enquête.

Les pompiers, arrivés sur les lieux 40 minutes plus tard, n’ont pu que constater le décès de la victime. L’homme se trouvait avec deux amis au moment de l’accident. Les pompiers n’ont rien pu faire pour sauver la victime. Un hélicoptère de gendarmerie et six équipages de montagne des pompiers ont également été mobilisés.

Sport à très haut risque

Deux accidents mortels de pratiquants de Base Jump ont eu lieu ce mois-ci. Le 21 juin, en Haute-Savoie, un base-jumper américain de 38 ans a fait une chute mortelle, sur la commune du Petit-Bornand les Glières. Le 10 juin, un autre adepte de base-jump d’une vingtaine d’années s’était tué dans la Drôme, la voile de son parachute ne s’étant pas ouverte au moment du saut depuis un sommet.

Le base-jump consiste à sauter dans le vide en parachute d’une structure ou d’un point fixe, qu’il s’agisse d’un bâtiment, d’une antenne, de la travée d’un pont ou d’une falaise.

Le base-jump est un dérivé du parachutisme, mais, contrairement aux parachutistes, les « baseux » sautent d’un point fixe, un détail qui multiplie de trois à six fois le risque d’avoir un accident, à cause du temps de chute raccourci et des risques de collision avec l’élément de départ.

En 2014, la liste des morts classés par nationalité situait la France en deuxième position au niveau mondial, derrière les Etats-Unis.

Pour aller plus loin sur ce sujet

Base Jump : énorme saut en wingsuit depuis l’éperon Walker

ad NCV

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.