Parc national des calanques : l’heure des frictions

Les réunions de concertation avec les usagers du futur Parc révèlent de violentes oppositions au projet. D’où les efforts de pédagogie du ‘Groupement d’intérêt public’ que préside Guy Teissier et qui pilote le dossier.

Sur la question de faire un Parc national dans les calanques, tout le monde aujourd’hui est d’accord. Même les plus vifs opposants du moment, regroupés sous la bannière ‘Des calanques et des hommes’ (1), l’inscrivent sur leur site internet. ‘Oui au Parc national, peut-on y lire, oui pour la protection de la nature et de l’environnement…

Car tout le monde est bien conscient qu’il y a urgence à protéger ces 12.000 hectares de terre et ces 48.000 hectares en mer. Un territoire longtemps mis à mal et qui court sur cinq communes: Marseille, Cassis, La Ciotat, Roquefort-La-Bédoule et Ceyreste. D’autant que la pression touristique ne fait qu’augmenter. On estime à 2 millions le nombre de visiteurs par an, dont 600000 par la mer. Tout ça avec des moyens de gestion ridicules.

En savoir plus….

Pour aller plus loin sur ce sujet

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.