Patrouille des Glaciers 2018 : deux records explosent ! – Maj

Patrouille des Glaciers. Vue de nuit.

5h35 minutes entre Zermatt et Verbier (05:35:27 en fait, précision suisse oblige !) Le record historique, datant de 2010, pour relier les deux points de la course est bel et bien battu par une équipe italienne (Robert Antonioli, Matteo Eydallin, Michel Boscacci), qui entre dans la légende de la Patrouille des Glaciers. L’ancien record, établi par une équipe suisse était de 5h52.

Florent Troillet, l’un des détenteurs de l’ancien record s’attendait à ce que le record tombe. “Les conditions sont vraiment top”, avait il dit à Rhône FM.

Sur la seconde marche du podium, on trouve une équipe suisse qui elle aussi bat l’ancien record de la course, en 5h45. A noter que la troisième marche du podium la présence du trio William Bon Mardion – Jakob Herrmann – Xavier Gachet en 05:51:38.

Axelle Mollaret et Laeticia Roux détentrices d’un nouveau record

Le record féminin explose également. Le trio Jennifer Fiechter, Axelle Mollaret et Laeticia Roux arrive à Verbier en 07:15:35 !

La liste des 20 premières patrouilles à l’arrivée :

1. CSE, CENTRO SPRTIVO DEL ESERCITO Temps : 05:35:27 (Robert Antonioli – Matteo Eydallin – Michel Boscacci)
2. SWISS TEAM 1/ GARDE-FRONTIÈRE Temps : 05:45:28 (Martin Anthamatten – Rémi Bonnet – Werner Marti)
3. RANDONNEURS Temps 05:51:38 (William Bon Mardion – Jakob Herrmann – Xavier Gachet)
4. CSE Temps : 06:10:09 (Manfred Reichegger – Nadir Maguet – Davide Magnini)
5. SWISS TEAM 2 / GARDE-FRONTIÈRE Temps : 06:10:55 (Yannick Ecoeur – Andreas Steindl – Iwan Arnold)
6. SEVENNEC-PALZER-BLANC Temps : 06:26:28 (Alexis Sévennec – Valentin Favre – Didier Blanc)
7. CHÂTEL/MOVEMENT/LA SPORTIVA Temps : 06:34:23 (Yoann Sert – Joris Perillat Pessey – Samuel Equy)
8. BECCARI Temps : 06:35:59 (Filippo Beccari – Martin Stofner – Lars Erik Skjervheim)
9. CENTRO ADDESTRAMENTO ALPINO Temps : 06:42:20 (Fabio Pasini – Daniel Antonioli – Richard Tiraboschi)
10. TEAM GOTTHARD SKIMO Temps 06:43:04 (Mirco Pervangher – Luca Morelli – Cristian Minoggio)
11. TEAM COLLTEX Temps : 06:53:48 (Sandro Schlegel – Alexander Hug – Gerhard Schneider)
12. D-TEAM 1 Temps : 06:56:14 (Randy Michaud – Alain Darbellay – Gregory Gex-Fabry)
13. KANDERTALER Temps : 07:02:14 (Fabian von Känel – Marco Wildhaber – Lukas von Känel)
14. DTEAM – DUPASQUIER SPORTS Temps : 07:02:18 (Gilles Moret – David Moret – Didier Moret)
15. MJD-TARA-REY Temps : 07:08:36 (Pierre-Marie Taramarcaz – Jean-Daniel Masserey – Jean-Yves Rey)
16. LEISTUNGSKADER SCHIBERGSTEIGEN DER ÖSTERR. POLIZEI Temps : 07:09:04 (Jörg RANDL – Thomas WALLNER – Marcell VOITHOFER)
17. SUI-BEL TEAM Temps : 07:12:42 (Gauthier Masset – Emmanuel Lattion – Pascal Egli)
18. VALERETTE ALTISKI 1 Temps : 07:15:23 (Jean-Pierre Sierro – Stéphane Millius – Yannick Bernasconi)
19. FIECHTER MOLLARET ROUX temps 07:15:35 (Jennifer Fiechter – Axelle Mollaret – Laetitia Roux)
20. LÀ-HAUT SPORTS DE MONTAGNE Temps 07:16:11 (Michaël Crausaz – Patrick Fragnière – Damien Bapst)

Pour cette seconde partie de la Patrouille des Glaciers, les favoris devaient s’élancer ce samedi matin à 02h00 à l’assaut des 53 kilomètres et 8000 mètres de dénivelé qui séparent Zermatt (VS) de Verbier (VS). Sur le petit parcours, au départ d’Arolla (VS), 407 équipes devaient partir dès 03h00 samedi matin.

La moitié environ des 1600 patrouilles inscrites s’était élancée sur le parcours mardi mardi dernier.

Nombre de participants et d’organisateurs craignaient que l’exceptionnelle chaleur cette année nuise à la qualité et à la sécurité de la course. Pour des raisons de sécurité, la direction de la course avait même décidé d’avancer d’une heure tous les départs. Ces craintes se sont de fait avérées inutiles.

L’important enneigement a par ailleurs permis aux compétiteurs de chausser leurs ski dès la sortie du village de Zermatt et de progresser plus rapidement qu’à pied.

Les premières des 460 patrouilles de trois coureurs inscrites au départ de cette manche devaient s’élancer à 21h00 à l’assaut du parcours. Mais les patrouilles favorites devaient elle partir ce samedi matin.

Rendez-vous en 2020

Cette course internationale de ski alpinisme est organisée tous les deux ans par l’armée suisse. Elle se déroule sur les crêtes alpines au sud du canton du Valais. La course est ouverte à des équipes de trois militaires ou civils. Ce sont les patrouilles.

Si la PDG est toujours organisée par l’armée suisse, c’est parce qu’elle a des origines militaires. En 1943 et 1944, dans une Europe en guerre, l’armée helvétique organise une course pour ses soldats afin de tester leurs capacités. Aujourd’hui encore, 1500 militaires sont engagés dans la préparation de la course. En 2004, une équipe étrangère s’impose pour la première fois.

A noter que la Patrouille des Glaciers fait partie de la Grande Course avec la Pierra Menta, le Tour du Rutor, l’Altitoy, l’Adamello Ski Raid et le Trophée Mezzalama.

A noter également que des problèmes de dopage ont déjà été dénoncés sur cette course.

Le budget de la course se monte à 7,5 millions de francs suisses, dont 2,5 millions pris en charge par le sponsoring.

Pour aller plus loin

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.