Philippe Ribière réalise « Soledad » sur l’arche d’Es Pontas

Le grimpeur Philippe Ribière a réalisé mardi dernier la voie « Soledad », située sur l’arche d’Es Pontas, aux Baléares.

Philippe Ribière, handi-escaladeur professionnel, est atteint de malformations congénitales. L’homme est atteint de malformations aux mains et aux pieds, qui lui demande bien plus d’efforts pour progresser qu’un grimpeur valide.

“Mes avant-bras sont plus courts que mes bras. Mes poignets sont fixes, donc déjà dans la vie de tous les jours c’est compliqué pour moi de prendre des objets, explique-t-il à l’AFP. Ma force physique représente 20% de celle d’une personne normale.”

“Ma démarche est de toucher les Hommes”

“J’ai toujours mis un point d’honneur à ne pas être pris pour un handicapé. Même si mon costume physique me trahit, mon langage reste le même que le vôtre. J’ai les mêmes sentiments que vous donc mon langage reste dans la simplicité. Si je n’ai pas envie d’être perçu comme un handi alors je ne dois plus l’être” disait t-il lors d’un entretien fleuve donné à kairn.com il y a quelques années.

“Donc ma démarche est de toucher les Hommes (handis et/ou pas) pour leur rappeler que la roue peut tourner en leur désavantage. Et que se moquer d’une personne à 2 mètres de lui n’est pas forcement hyper intelligent et surtout elle est blessée. Ben c’est mon quotidien depuis 36 ans mais heureusement ma auto-théraphie a fait en sorte que j’en suis sorti un peu plus grand. L’escalade m’a apporté cela”. (lire la suite dans l’entretien avec Philippe Rivière sur kairn.com).

Deep water soloing aux Balérares

Reste que d’excellents grimpeurs valides se sont heurtés à cette ascension remarquable. Et l’exploit est à ma mesure de l’homme, qui vit en Ardèche. Il a grimpé cette arche à la roche friable de 20 mètres en 10 minutes. Une arche surplombant la mer. Philippe Ribière a grimpé sans corde ni assistance, en pratiquant le « deep water soloing », dit aussi psicobloc. Une première.

« Il faisait hyperchaud, j’avais mal aux pieds alors je suis allé vite, je n’avais pas de temps à perdre ! » commente l’homme dans une vidéo.

Philippe Ribière milite pour l’intégration de sa discipline au Jeux Paralympiques. L’athlète a notamment organisé un tour d’Europe afin de mettre en lumière cette discipline méconnue.

Pour aller plus loin sur ce sujet

ad NCV

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.