Polémique autour de la vigie ours

Nouvelles tensions dans les Pyrénées entre les défenseurs de l’ours et ses opposants

Depuis un mois, les associations Ferus et Pays de l’Ours-Adet ont mis en place des patrouilles de volontaires pour prévenir les actes de malveillance envers le plantigrade. « Cette vigie se déroule pendant les randonnées de nos militants qui se concentrent sur les zones où vivent les ours, explique Sabine Matraire, en charge de cette opération chez Ferus. Cette initiative doit dissuader les opposants qui ont émis des menaces très claires contre le plantigrade ces derniers mois ».

Une opération révoltante pour les anti-ours qui dénoncent « l’attitude paranoïaque des miliciens patrouilleurs ». Ils rappellent que c’est à l’Etat d’assurer la protection de l’ours. « Ces personnes prennent des photos des éleveurs et des gens qu’ils croisent dans la montagne ce qui crée un climat de suspicion », peste Bruno Besche-Commenge, de l’association de sauvegarde du patrimoine Ariège-Pyrénées (ASPAP). Selon Ferus, les équipes de suivi de l’ours ont été doublées depuis la mise en place de la vigie.

Source

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.