Quels sont les grands dangers à prendre en compte sur l’Everest

Pour résumer :

  1. Les crevasses
  2. Les avalanches
  3. Les chutes de pierre
  4. La météo
  5. Les autres grimpeurs

 

Il existe de nombreux dangers dont vous devez être conscient lorsque vous grimpez sur les pentes du mont Everest. Voici les les cinq plus importants. Et quelques conseils pour y faire face.

1. Les crevasses

Il y a beaucoup de crevasses qui s’ouvrent et se referment sur l’Everest, particulièrement dans la cascade de glace en amont du glacier du Khumbu. Une crevasse peut-être aussi profonde que la longueur d’un terrain de football et aussi large qu’une maison. Elle peut aussi être toute petite. Quelles qu’en soit la taille, une crevasse peut être mortelle. Une crevasse est habituellement couverte par un pont de neige.

Il s’agit de neige accumulée au cours des mois ou des années précédentes. Le résultat est qu’une crevasse est presque toujours invisible à l’œil et donc mortelle pour le grimpeur qui tente de se frayer un chemin à travers le glacier. Et si vous vous retrouvez au fond d’une profonde crevasse, il n’y a généralement aucune issue.

2. Les avalanches

Une avalanche est un écoulement soudain et drastique de neige qui coule le long d’une montagne. Cela peut se produire par des déclencheurs naturels. La neige fraîche qui se dépose sur de la neige plus ancienne par exemple. Il peut s’agir également de déclencheurs artificiels, comme les grimpeurs. Un grimpeur a généralement peu de temps pour se déplacer une fois qu’une avalanche a commencé au-dessus de lui.

Et si un grimpeur est pris dans une avalanche, il peut dévaler la montagne sur plusieurs centaines de mètres à très grande vitesse. Les victimes sont généralement enterrées vivantes ou poussées dans le vide par les avalanches.

Reste que aujourd’hui, la plupart des guides de montagne qualifiés ont une bonne connaissance sur la façon de repérer une éventuelle avalanche, puis d’éviter la zone si possible.

3. Les chutes de pierre

La chute de rocher peut sérieusement blesser ou même tuer. Et il faut également se méfier des gros blocs de glace qui se détachent, chutent, et dévalent les pentes.

Un grimpeur au-dessus de vous peut par exemple donner un coup de pied dans la glace pour se stabiliser et décrocher des débris qui chuteront dans votre direction.

Un grimpeur fatigué peut également s’asseoir pour se reposer et déplacer des pierres et des rochers qui vont tomber plus bas que lui.

4. La météo

Le temps sur le mont Everest est si changeant que si vous êtes pris au piège, il peut vous tuer. Tous les bulletins météorologiques doivent être étudiés avec soin. Ils vous permettront de savoir quand il est plus sûr de grimper, et quand il est préférable de rester à l’abri.

La vitesse du vent sur l’Everest peut atteindre plus de 160 km/h. La température peut varier de 10 à -25 degrés, voire beaucoup plus avec la force du vent et la température ressentie.

Clairement, la météo fera ou défraiera vos rêves d’atteindre le sommet. C’est probablement le danger physique le plus important sur l’Everest.

5. Les autres grimpeurs

Croyez-le ou non, mais d’autres grimpeurs peuvent être un danger physique pour vous. Le plus gros problème est en effet la surpopulation sur les pentes du toit du monde.

Au pied du Hillary Step, il y a souvent une attente de 30 minutes pour l’escalader. Et cela est souvent du à la présence d’un grimpeur lent.

Si un grimpeur au-dessus de vous tombe ou glisse, il y a une chance qu’il / elle puisse vous entraîner dans sa chute.

Enfin, un grimpeur fatigué peut devenir maladroit et désorienté. Une simple erreur peut en fait être désastreuse pour quelqu’un d’autre.

Si vous avez l’intention d’escalader l’Everest un jour, alors vous devez être conscient de ces dangers. Mais si vous êtes prudent et chanceux, vous atteindrez le sommet du monde et retournerez sain et sauf à la maison.

Pour aller plus loin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.