Signature de la déclaration d’Innsbruck sur la promotion des transports durables dans les vallées szq Alpes : la France et l’Europe s’engagent pour le projet Lyon-Turin

A l’occasion du sommet des projets du réseau transeuropéen de transport (RTE-T) organisé par la Commission européenne à Innsbruck, Alain Vidalies a signé le 20 mars 2015 avec la Commissaire européenne aux Transports, Violeta Bulc, et ses homologues ministres italien, autrichien, allemand, suisse et slovène, la déclaration sur la promotion des transports durables dans les vallées alpines.

Par cette déclaration commune d’Innsbruck, les Etats alpins s’engagent pour l’achèvement des sections transfrontalières du réseau de transport alpin d’ici 2030. L’Europe s’engage quant à elle à accompagner les Etats, par des financements à long terme, dans la mise en œuvre des sections transalpines.

La déclaration d’Innsbruck intervient quelques semaines après le sommet franco-italien du 24 février 2015 à Paris. Ce sommet a permis de grandes avancées sur la coopération pour le développement des transports ferroviaires dans les vallées alpines, notamment la signature de l’accord pour la réalisation des travaux définitifs du tunnel transfrontalier du Lyon-Turin.

Un engagement fort de l’Europe est essentiel pour contribuer au succès du projet Lyon-Turin. Le dossier de subvention déposé par la France, au titre du Mécanisme pour l’Interconnexion en Europe, appelle un financement de 1,2 Md €, soit 40% du montant des travaux du tunnel de base de 57 km, montant estimé à 3 Mds € jusqu’en 2020.

La signature de la déclaration d’Innsbruck est une avancée majeure pour une coopération étroite et durable entre la France et l’Europe, pour relever le défi du report modal et du développement des modes de transport les plus respectueux de l’environnement sensible des Alpes, et de ses populations.

Source : Communiqué de presse du Ministère de l’Ecologie du 20 mars 2015

Laisser un commentaire

13 + six =