Tel père… tel fils

La lecture des dernières news escalade semble parfois rappeler celles des années 80/90

On y retrouve les mêmes patronymes : Raboutou, Tribout, Legrand…

Pourtant ce ne sont pas nos glorieux anciens qui ont repris du service (même si ils continuent a grimper dans un niveau plus qu’honorable). Non, ce sont tout simplement leur progénitures qui commencent a marquer eux aussi l’histoire de l’escalade du sceau de leur patronyme.

On retrouve ainsi Shawn Raboutou et Brooke Raboutou, enfants de Robyn Erbesfield (4 fois championne du Monde d’escalade) et de Didier Raboutou (1 fois champion du monde d’escalade) dans le haut niveua. Shawn réalisant son premier 8c à 13 ans, Brooke devenant la plus jeune personne à réaliser un 8c avec ‘Welcome to Tijuana’ à Rodellar.

Adrien Tribout lui, fils de Jibé Tribout (signataire du célèbre manifeste des 19 et compétiteur de Coupe du Monde de difficulté) tourne désormais en Equipe de France de difficulté sur les traces de son paternel en décrochant également le Bronx 8c+ à Orgon, voie dont la première est à mettre au crédit… de son père.

Quant à Erwan Legrand, fils de François Legrand (5 fois vainqueur de la Coupe du Monde, trois fois champion du Monde et champion d’Europe), il vient de réaliser son premier 7a en salle… à 7 ans. La relève arrive!

Alors l’escalade, une histoire de gènes?

Laisser un commentaire

onze − 7 =