Test du matelas gonflable NEMO Astro Lite

Un voyage loupé, ça ne tient à rien. Par exemple, le fait de ne pas avoir dormi avant une longue journée de marche. C’est pourquoi, en trek ou en voyage itinérant, le mauvais choix d’un matelas fait partie des petits détails qui peuvent ruiner toute une organisation. Il est donc essentiel de prendre le temps de se munir d’un matelas adapté qu’on aura pris le temps de tester dès lors qu’on part en itinérance. Les critères déterminants, de mon point de vue, sont par ordre d’importance :

– le confort

– la compacité une fois plié

– la facilité de réparation en cas de problème

– la rapidité du gonflage et du rangement

Voyons si toutes les cases sont cochées par l’Astro Lite de NEMO.

Ma première impression, en sortant le produit de son étui, est de découvrir un sac de transport ridiculement petit. J’étais persuadé, qu’après le premier gonflage, il serait impossible de ranger le matelas dans son étuis (20cm x 8cm de diamètre). Pourtant, la finesse du matériau et la valve de dégonflage m’ont fait mentir. Le matelas replié rentre plus que largement dans son étui et ce très rapidement. D’ailleurs, pour tester tout cela, il ne m’a fallu qu’une minute. En effet, le matelas est livré avec un sac de gonflage (encombrement et poids proches de 0 qui se roule avec le matelas pour être rangé) qui se connecte à la valve et permet de gonfler le Astro Lite en un temps record. Bref, dans mon salon, j’ai pu vérifier que pour 2 des critères cités plus haut l’Astro Lite obtenait la note maximale.

Pour mettre à l’épreuve le NEMO Astro Lite, rien de tel qu’un road trip aux U.S.A où les campings sont dépourvus de tout confort. Le confort, parlons-en. Une fois gonflé, l’épaisseur de l’Astra Lite (9 cm) est autant un problème qu’un atout. Une telle épaisseur protège des irrégularités du terrain et offre une isolation impeccable (le matelas est donné pour une utilisation jusqu’à 2°C). Mais être aussi éloigné du sol sur une surface mouvante crée un léger sentiment d’instabilité. Entendons-nous bien, le matelas reste très confortable et l’impression décrite n’empêche aucunement de passer une excellente nuit de sommeil. Il est clair que par temps froid, on ne crache pas sur une telle épaisseur nous séparant d’un sol gelé.

Un confort indiscutable malgré une bonne hauteur de matelas

Reste donc à challenger la capacité à réparer le matelas en cas de soucis. C’est ce que j’ai pu faire dès ma première nuit. Sur ce point, j’ai également été bluffé. Le kit de réparation permet de réparer les crevaisons durablement en quelques minutes. A noter que sur 3 semaines d’utilisation, je n’ai subi qu’une crevaison ce qui disculpe Nemo d’utiliser des matériaux d’une qualité insuffisante.

Nemo astro lite
un sac de gonflage aussi léger qu’utile
Une fois rangé le matelas ne prend presque plus de place

J’ai particulièrement aimé :

  • L’encombrement et le faible poids (moins de 400g en version regular)
  • Le sac de gonflage très efficace
  • Le kit de réparation qui permet de réparer rapidement et durablement

J’ai moins aimé :

  • L’épaisseur du matelas un poil trop importante

Verdict

Les qualités de l’Astro Lite feront vite oublier la sensation de hauteur procurée par l’épaisseur du matelas. La conception a clairement été pensée pour les baroudeurs : rapidité de gonflage, de rangement, de réparation et un encombrement hyper réduit ainsi que la garantie de bien dormir. C’est exactement ce qu’on attend de ce genre de produit.

Plus d’infos sur le site du fabricant.

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.