Tourisme, Randonnée, Trekking et séisme au Népal: ‘Le meilleur moyen d’aider les Népalais, ce sera d’y retourner’

Trois questions à Frédéric Giroir, directeur général d’Allibert trekking, leader français des treks au Népal, après le séisme qui a ravagé le pays le week-end dernier.

Frédéric Giroir est le directeur général d’Allibert trekking, leader français des treks au Népal. 70 de ses clients se trouvaient dans ce pays samedi lorsque le tremblement de terre a ravagé la région. Une trentaine sont ‘sur le terrain’ dans les Annapurna, dans l’Everest, dans le Mustang et dans le Manaslu. Tous sont en bonne santé et n’ont pas été victimes du séisme. Une quarantaine d’autres randonneurs se trouvaient à Katmandou. Certains se sont réfugiés dans des parcs de la ville lorsque la terre a tremblé, d’autres dans les jardins de leur hôtel. Aucun n’a été blessé, selon les informations de Frédéric Giroir qui communique difficilement avec eux et essentiellement via WhatsApp. Une vingtaine ont pu embarquer dans un avion lundi pour revenir en France. Interview.

En savoir plus…..

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.