Une équipe de grimpeurs européens tentera le K2 cet hiver (et peut-être deux)

Le K2 en hiver
Le K2 en hiver

ExWeb rapporte qu’une équipe de grimpeurs d’Europe de l’Est se prépare à se rendre au Pakistan en décembre pour tenter la première ascension hivernale du K2.

L’équipe sera dirigée par Vassily Pivtsov, du Kazakhstan, qui a déjà atteint les 14 sommets de plus de 8.000 mètres. Il sera accompagné de ses compatriotes kazakhs Vitaly Akimov et Ildar Gabbasov, ainsi que des Russes Roman Abildaev, Vitaly Akimov et Eugeny Glazynov, et Mikhail Danichkin du Kirghizistan.

Le groupe est composé d’alpinistes chevronnés qui ont non seulement passé beaucoup de temps sur les sommets du monde entier, mais qui ont aussi enduré quelques ascensions hivernales. Ils auront besoin de toute cette expérience s’ils veulent atteindre le deuxième plus haut sommet du monde en hiver, car les conditions sont notoirement mauvaises sur K2 pendant cette période de l’année.

Et cet exploit serait une première.

Reste à boucler le budget

Les alpinistes qui se sont aventurés sur cette montagne en hiver ont connu des périodes prolongées où les températures ont chuté jusqu’à -40 degrés, avec des vents forts et de la neige abondante. De quoi rendre les tentatives au sommet difficiles.

Reste que le plus grand défi de l’équipe pour le moment n’est peut-être pas la montagne en tant que telle. Dans un communiqué de presse annonçant leur intention d’escalader le K2, il est également indiqué qu’ils sont toujours à la recherche de sponsors pour défrayer une partie des coûts.

ExWeb indique également qu’il y a des rumeurs selon lesquelles le grimpeur espagnol Alex Txikon va renoncer à une autre tentative hivernale sans oxygène sur Everest pour essayer le K2. Si c’est le cas, nous pourrions voir deux équipes au camp de base du K2 cet hiver. Alex Txikon a beaucoup d’expérience puisqu’il a passé ces deux dernières saisons sur le plus haut sommet du monde en hivernal également. Et ce même si le K2 est beaucoup plus technique.

L’année suivante, les Polonais ont l’intention de revenir pour tenter une nouvelle fois la première ascension.

La conquête du K2 en hivernal est l’un des derniers grands défi de l’alpinisme. De quoi aiguiser une féroce concurrence.

Pour aller plus loin sur le sujet

ad NCV

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.