Calanques : une commission pour apaiser les tensions avec les grimpeurs

Grosse friction entre le Parc national des Calanques et les associations d’escalade. Les responsables du parc reprochent à certains grimpeurs d’ouvrir de nouvelles voies. Il s’agit de « travaux en cœur de parc sans autorisation préalable » affirment-ils.

De « mises en demeure » en obligation de « remise en état » de nouvelles voies ou de voies rééquipées la situation n’a fait qu’empirer ces derniers mois. Et voici selon La Marseillaise que les autorités avancent l’argument de la protection des lieux de nidification des cormorans et des faucons pèlerins.

Et les poursuites en justice entamées contre des grimpeurs n’ont clairement pas aidé au dialogue (lire Calanques : des équipeurs de falaises poursuivis en justice).

Mettre tout le monde à la table des négociations

Il y a quelques mois, le Parc national avait lancé les premiers travaux de la commission « escalade ». Cette commission a été officialisée le 4 juillet lors du conseil d’administration de la structure. Et il est désormais indiqué que son travail consiste à permettre de “croiser les enjeux de la pratique, de sécurité et de préservation” et ce jusqu’à l’émergence d’une “politique escalade co-construite”.

Pour ce faire, la commission a la difficile tâche de réunir à la table des négociations propriétaires et gestionnaires privés et publics des sites, FFME, CAF, bureau des guides, et associations naturalistes entre autres.

Et le temps presse puisque constat est fait que l’activité d’escalade est de plus en plus prisée et connaît une progression constante.

Les Calanques c’est sans aucun doute l’un des plus beaux sites d’Europe pour pratiquer la montagne au bord de la mer. Un site d’escalade qui s’est forgé une solide réputation internationale décennie après décennie et ce depuis plus plus d’un siècle, mais sans cesse remise en cause par les gestionnaires du PNC comme ce fut le cas dès sa création.

Pour aller plus loin sur le sujet

 

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.