Escalade à Cortina d’Ampezzo

Il n'y a pas que des grandes voies engagées dans les Dolomites

On trouve du beau rocher, contrairement à la réputation des Dolomites

L’escalade dans les Dolomites fait peur. Tout le monde a en tête ces parois déversantes et délitées où Georges Livanos préférait rajouter un piton en plus pour ne pas être un homme en moins. Mais ça, c’était avant. Avant que les Dolomites ne se peuplent de grimpeurs amoureux du beau rocher et de la gestuelle gracieuse. De fait, la région s’est largement pourvue de spots très accessibles et sécurisés. La preuve : 26 €. C’est le prix qu’il vous faudra débourser pour acheter le topo “Falesie a Cortina d’Ampezzo”, un pavet de plus de 300 pages recensant les voies, réparties en 26 sites, autour de Cortina d’Ampezzo. Cela donne une idée de la richesse et de la variété des escalades disponibles.

Crepe de Oucera, site exigeant mais accessible à tous

Autre idée reçue : les sites d’escalade dans les régions de montagne exigent de longues approches. Là encore, il faut déconstruire le cliché. De nombreux sites sont à moins de 15 minutes du parking ou de la gare d’arrivée du téléphérique. (le record est à 1 minute pour le site de Landro classica qui, cerise sur le gâteau, est très intéressant pour les grimpeurs de 5a à 7).

Les Dolomites ne sont pas à une fake news près. Si vous vous imaginez les sites d’escalade perchés au-dessus du vide, donnant le vertige même sans avoir gravi le premier mètre de la voie, vous vous êtes encore bien trompés. Sans avoir tout testé, on peut quand même affirmer que nombre de sites sont faciles d’accès, confortables au pied des voies et très adaptés pour y emmener les enfants. Le must en la matière étant sans doute Piccolo Lagazuoi pourvue de grottes, formidable terrain de jeu pour vos bambins.

Beaucoup de sites n’ont été équipés qu’à partir des années 90. Cela explique aussi la qualité de l’équipemen

Là, vous allez me dire que c’est bien gentil les sites accessibles et pas loin de la voiture mais la grimpe c’est comment ? Parce que les photos de Livanos, tête en bas dans du rocher pourri, on les a vu. Oui, mais il ne faut pas oublier que le père Georges recherchait les parois austères et difficiles. La notion d’escalade libre n’existait pas et, par conséquent, la recherche du rocher le plus grimpant non plus. C’est donc bien plus tard que les parois qui ne mènent pas à un sommet et qui semblent lissent ont été équipées. Beaucoup de sites n’ont été équipés qu’à partir des années 90. Cela explique aussi la qualité de l’équipement et son aspect humain. Ici, en couenne, on n’engage pas la viande.

Nous avons testé trois sites qui méritent le détour si vous êtes dans la région :

  • Crepe de Oucera basse : facilement accessible en 5 minutes, son exposition NE et son environnement boisée garantit la fraîcheur en plein été. Le pied est très agréable pour les enfants. Si le rocher n’est pas le plus beau des Dolomites, il offre cependant de fort jolies envolées raides et demandant de la résistance.
  • Piccolo Lagazuoi : Après 20 minutes d’effort sur un chemin raide, vos enfants arrêteront de râler lorsqu’il découvriront un terrain de jeu idéal au pied des voies que vous allez grimper : grottes, tunnels. La plupart des voies sont faciles et mais très jolies (ce qui n’est pas si courant dans le 4). Quelques voies (beaucoup) plus dures permettront de contenter tout le monde, le tout sur un rocher dément.
Piccolo Lagazuoi, de la grimpe et un terrain de jeu pour enfants
De belles envolées dans le 4, la classe !
  • Landro classica : 1 minute d’approche. Ce seul argument devrait suffire à vous faire visiter ce site. Pourtant, c’est bien la qualité du rocher et la beauté des voies qui doit vous attirer. De la dalle au devers, il y en a pour tout le monde. Du 4 au 8b, toute la famille devrait y trouver son compte.

Il faudrait du temps pour faire le tour des sites d’escalade autour de Cortina d’Ampezzo

Malheureusement, le potentiel de chacun des sites pré-cités étant grand, il ne nous a pas été possible de les exploiter au maximum. C’est aussi avec regret que nous n’avons pu grimper les cinque torre, spot mythique de la région offrant sur chacune des 5 tours des voies de quelques mètres à plus de 150m, un must. Il faudrait du temps pour éprouver l’ensemble des sites d’escalade autour de Cortina d’Ampezzo. Leurs diversités permettrait d’occuper des grimpeurs en vacances un bon moment.

Pour aller plus loin sur ce sujet

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.