La randonnée et la via ferrata, l’ADN des Dolomites

Mixer les deux disciplines, une spécialité des Dolomites

Paysage mythique des Dolomites

A l’origine, la via ferrata n’a pas été inventée comme une activité de loisir pour les montagnards mais pour aider les armées à franchir les montagnes lors de la première guerre mondiale. La première a été construite dans les Dolomites. De nombreux itinéraires (rééquipés aux normes d’aujourd’hui) mi-sportifs mi-historiques permettent désormais aux touristes de pratiquer ce sport tout en s’immergeant dans l’ambiance de la grande guerre. De fait, de nombreuses via italienne ne constituent pas forcément une fin en soi mais font partie d’une randonnée.

Chemin avec main courante …
… ou véritable VF ?

En Italie, la VF est d’abord un moyen de progression

Il est donc judicieux de se renseigner sur le type d’itinéraire selon qu’on désire une randonnée vertigineuse équipée de mains courantes ou une véritable via ferrata. Autour de Cortina d’Ampezzo, il existe de nombreux itinéraires de toute sorte. Mais, ne vous attendez pas à trouver des ponts de singe et autres tyroliennes. En Italie, la VF est d’abord un moyen de progression. Cela n’empêche pas aux Dolomites d’offrir de magnifiques itinéraires.

On a du mal à imaginer le travail qu’a demandé la création de cette VF
Quoi de plus amusant pour les enfants que la succession de tunnels et de câbles ?

La plus célèbre, à raison, est la VF Innerkofler parcourant l’arête N du Monte Paterno. Elle offre une vue imprenable sur les Tre Cime (montagnes emblématiques des Dolomites). Les enfants adoreront les passages dans les tunnels qui alternent avec de beaux passages aériens. Avec un peu de chance, on pourra même toucher la neige.

Pour ceux qui n’ont pas peur de marcher longtemps, on peut également conseiller la VF menant au sommet de la Tofana de Rozes (Giovanni Lipella) qui présente pas loin de 3km de câbles avec des passages faciles et d’autres plus ardus pour arriver à un sommet de plus de 3000m.

En revanche, nous déconseillons la VF Laguazuoi qui part du col Falzarego pour aboutir au Piz Laguazuoi. Cet itinéraire consiste à faire 400m de dénivelé dans un tunnel noir où la frontale est indispensable. Si l’aspect historique est indéniable, l’itinéraire manque clairement d’intérêt.

La richesse des Dolomites en VF permet aux amateurs de randonnées vertigineuses de s’occuper pendant un long séjour à Cortina d’Ampezzo.

Pour aller plus loin sur ce sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.