Marc Batard ira à l’Everest avec un pakistanais, et tentera Nanga Parbat et K2

C’est un projet fou. Il s’était retiré du monde de la montagne il y a bien longtemps. Et il a choisi de revenir par la grande porte. Marc Batard, le “sprinter de l’Everest”, veut retourner sur ce sommet d’ici 2022, toujours sans oxygène, pour ses 70 ans. Et il tentera deux autres 8.000 entre temps. Et pas n’importe lesquels.

« Malgré ce que nous montrent les médias, la montagne n’est pas que dangereuse. Une personne sportive peut très bien grimper l’Everest sans entraînement particulier » affirme t-il quand on l’interroge sur la prise de risque induite par son âge dans cette nouvelle aventure. Sans oxygène, en revanche c’est une autre histoire. Moins de 100 personnes l’ont réalisé.

Il sera accompagné d’un népalais de 43 ans, Pasang Nuru Sherpa. L’homme vient tout juste de revenir du sommet de l’Everest pour la neuvième fois. Et Marc Batard a également convaincu Muhammad Ali Sadpara, star de l’alpinisme pakistanais, à se joindre à eux.

L’aventure Beyond Everest prend encore plus de hauteur

Muhammad Ali Sadpara a 41 ans. Il a réalisé en 2016 la première ascension hivernale du Nanga Parbat (8126 m), avec Simone Moro et Alex Txikon. Il revendique par ailleurs une dizaine d’ascensions sur des 8.000 mètres.

A noter qu’avec ce renfort, l’aventure Beyond Everest prend encore plus de hauteur. Le trio tentera de monter sur le Nanga Parbat l’an prochain. Et cerise sur le gâteau, objectif K2 (8611m) en 2021.

Marc Batard a aujourd’hui 66 ans. Il doit collecter 800 000 euros sur les quatre années à venir pour mener à bien son projet.

Nouveaux défis pour le sprinteur de l’Everest

À 23 ans, l’homme gravit son premier 8.000 m sans oxygène. Le 26 septembre 1988, il rentre dans l’histoire avec le record de l’ascension en solitaire de l’Everest sans oxygène en 22 heures et 29 minutes. Et y gagne alors ce surnom : le sprinteur de l’Everest.

Plus d’information sur cette nouvelle aventure de Marc Batard : http://www.wonderartfactory.com/beyondeverest2022/

Pour aller plus loin sur ce sujet

Marc Batard : un nouveau sprint sur l’Everest en 2022

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.