Ourson rescapé des Pyrénées : il se nomme désormais Mellous

Ourson dans les Pyrénées.

Il n’avait pas de nom. La chose est réparée. L’ourson rescapé des Pyrénées repéré la semaine dernière par des habitants de Fos (Haute vallée de la Garonne) se nomme désormais Mellous.

Bouba le petite ourson

Pourtant son destin fait tout autant penser à celui de Bouba. Isolé de sa mère pour une raison inconnue, relâché à Melles après quelques soins, ce jeune ourson a donc été baptisé « Mellous » par les Communes de Fos et Melles et l’association Pays de l’Ours – Adet, en référence au secteur où il a été rendu à la vie sauvage annonce l’association. Qui donne par ailleurs quelques nouvelles rassurantes de l’animal, qui avait été retrouvé en situation de faiblesse inquiétante.

“Ayant retrouvé appétit et dynamisme, il poursuit seul sa découverte des Pyrénées sous la surveillance discrète et attentive des techniciens de l’ONCFS grâce à l’émetteur-radio dont il a été équipé” mentionne l’association.

“Il paraissait affaibli mais en bonne santé”

Âgé d’environ 6-7 mois, il est à l’âge à partir duquel un ourson a une chance de survivre seul, l’option du maintien en milieu naturel reste donc privilégiée.

L’ourson visiblement abandonné avait été trouvé le 5 juillet dernier. “Je lui ai parlé, il a redressé la tête, il paraissait affaibli mais en bonne santé” racontait alors Louise B. à France 3, qui avait récupéré des images de l’animal. Initialement déshydraté et en hypoglycémie il avait progressivement repris des forces avant d’être remis dans la nature.

Selon un décompte du Réseau Ours brun, l’effectif dans les Pyrénées était d’au moins 43 individus en 2017, sur deux zones (Pyrénées occidentales et Pyrénées centro-orientales). Ils étaient 41 en 2016.

L’État a défini en mai son plan ours pour 2018-2028, destiné à préserver l’ours brun dans les Pyrénées. Il prévoit aussi des mesures de soutien aux éleveurs, dont certains sont très en colère. En mars, le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot avait annoncé la réintroduction à l’automne de deux ours femelles dans les Pyrénées-Atlantiques, opération inédite depuis douze ans.

Pour aller plus loin sur ce sujet

Réintroduction de l’ours dans les Pyrénées : pression officielle en période de consultation publique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.