Pyrénées : un ourson de 6 mois isolé remis en liberté

Ourson dans les Pyrénées.

Un ourson âgé de 6 mois visiblement abandonné a été trouvé par des habitants du village de Fos (Haute-Garonne) la semaine dernière (5 juillet). “Je lui ai parlé, il a redressé la tête, il paraissait affaibli mais en bonne santé”, raconte Louise B. à France 3, qui a récupéré des images tout à fait exceptionnelles de l’ourson.

Il a été finalement été relâché dans la montagne par l’ONCFS (Office national de la chasse et de la faune sauvage). Initialement déshydraté et en hypoglycémie (un manque de glucose dans le sang, signe de forte fatigue), il a progressivement repris des forces. La zone où l’animal a été trouvé se situe à la limite de la France et de l’Espagne. Les spécialistes de l’ONCFS l’ont nourri et hydraté avant de le relâcher dans la montagne équipé d’une balise implanté dans son oreille. Etant petit et en croissance, on ne peut pas lui poser un collier émetteur, une mesure réservée aux ours adultes.

Les spécialistes pensent que même à ce très jeune âge l’ourson peut-être capable de se nourrir. De fait, à six mois, l’ourson est quasiment sevré, il ne boit plus le lait de sa mère, il peut digérer les végétaux et il est capable de trouver seul sa nourriture.

Chances de survie sont fortement réduites

Néanmoins, ses chances de survie sont fortement réduites par rapport à un ourson accompagné de sa mère. Selon un décompte du Réseau Ours brun, l’effectif dans les Pyrénées était d’au moins 43 individus en 2017, sur deux zones (Pyrénées occidentales et Pyrénées centro-orientales). Ils étaient 41 en 2016.

La semaine dernière, deux randonneurs avaient été chargés, sans conséquence, par une ourse suivie de ses deux oursons.

L’État a défini en mai son plan ours pour 2018-2028, destiné à préserver l’ours brun dans les Pyrénées. Il prévoit aussi des mesures de soutien aux éleveurs, dont certains sont très en colère. En mars, le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot avait annoncé la réintroduction à l’automne de deux ours femelles dans les Pyrénées-Atlantiques, opération inédite depuis douze ans.

Pour aller plus loin sur ce sujet

L’ambiguïté des ours

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.