Path to everest et The dawn wall au Festival International du Film d’Aventure de La Rochelle

Festival La Rochelle

Pour sa 15ème édition, le Festival International du Film d’Aventure de La Rochelle se tient du 12 au 18 novembre. 25.000 personnes attendues pour visionner plus de 40 films projetés et rencontrer 80 invités, dont des aventuriers, des explorateurs, des auteurs, des réalisateurs, des photographes ou encore des carnettistes.

La bande annonce du festival.

Seul en Alaska

De la programmation cinématographique, nous retiendront les projections de Seul en Alaska, un film autoproduit d’Eliott Schonfeld (52 min, France, 2016). Un petit goût de Into the wild se dégage incontestablement de ce film.

Et en avant-première Himalaya, la marche au-dessus, toujours d’Eliott Schonfeld et de Bo Travail (52 min, France, 2018). “De l’Alaska à l’Himalaya dans un style épuré… et s’il était LE phénomène de cette 15ème édition ?” s’interrogent les organisateurs du festival a son propos.

Kilian Jornet en Himalaya

Path to everest, un film de Josep Serra Mateu et Sébastien Montaz-Rosset (Arcadia Motion Pictures production, Espagne, 2017), devrait également attirer l’attention.

Au-delà du champion de ski-alpinisme et d’ultra trail, Kilian Jornet nous prouve (s’il en était besoin) à travers le projet «Summits of my life» qu’il est avant tout un «montagnard» hors norme. Sorte «d’animal alpiniste» minimaliste, technique, rapide, instinctif et viscéralement attaché à son environnement de prédilection: la Montagne, moyenne, haute, très haute…*

Tommy Caldwell au Yosemite

Et bien évidemment le phénomène du moment, The dawn wall, de Josh Lowell & Peter Mortimer (Sender films et Red Bull Média House production, 100 min, Etats- Unis, 2017)

Pourquoi un film phénomène ? Parce qu’il conte les aventures en escalade libre de l’américain Tommy Caldwell, prodige de cette vertigineuse discipline. Au-delà du grimpeur hors normes et de son projet magistral : « The Dawn Wall », le film éponyme nous fait découvrir sa trajectoire et sa philosophie de vie exceptionnelle.

A noter également la présence de la famille Fabbri, invitée d’honneur du festival, chargée de livrer la recette de la sobriété heureuse à travers une belle robinsonnade aux Îles Lofoten. Sans oublier le retour d’Alexandre Poussin à La Rochelle pour partager un café de l’Aventure consacré à Madatrek.

Pour aller plus loin sur ce sujet

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.