Avalanche aux Deux Alpes : 2 ans de prison pour le professeur

Le professeur de sport de la classe du lycée Saint-Exupéry prise dans une avalanche en 2016 a été condamné à deux ans de prison, dont un avec sursis assure Lyon Mag. Deux de ses élèves âgés de 16 ans avaient été tués dans l’avalanche. Le tribunal correctionnel de Grenoble a condamné l’homme la semaine dernière pour “homicide involontaire”.

L’homme, âgé de 50 ans, encadrait la classe du lycée lyonnais prise dans une avalanche en 2016 survenue dans le massif de l’Oisans sur la station des Deux-Alpes. Le tribunal a assorti cette peine d’une interdiction d’exercer de trois ans et d’une amende de 250.000 euros à verser aux familles.

Il se voyait reprocher d’avoir “par imprudence, inattention, négligence ou manquement à une obligation de prudence et de sécurité (…) involontairement causé la mort”.

“Totalement défaillant dans sa mission d’encadrement”

Le 13 janvier 2016, vers 15H45, alors que le risque était de niveau 3 sur une échelle de 5, une avalanche déclenchée après le passage de skieurs hors piste en amont, ensevelissait cinq skieurs sur la piste noire “Bellecombe”, fermée avec une signalétique claire, en plusieurs langues. Trois d’entre eux étaient retrouvés morts: les deux lycéens et un vacancier ukrainien de 46 ans.

La station des Deux Alpes et l’Éducation nationale pas poursuivis

Le professeur mis en cause était lui extrait de la coulée, polytraumatisé et hospitalisé. Un autre lycéen s’en sortait indemne. L’enseignant encadrait ce jour là un groupe de dix élèves d’un lycée lyonnais, en stage pour la semaine.

Ni la station des Deux Alpes qui avait correctement signalé la fermeture de la piste et averti du risque avalancheux, ni l’Éducation nationale (lire Avalanche : il y a 54 ans, déjà aux Deux Alpes…), à l’encontre de laquelle aucune “faute manifeste” n’a été relevée, ne font l’objet de poursuites.

Pour aller plus loin sur ce sujet

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.