Faire le Mont-Blanc sans être alpiniste ? Comment faire ?

Ils sont développeurs, scrum master, ou encore manager, et rêvaient du Mont-Blanc. Mais n’avaient aucune connaissance de la montagne. Et cet été ils l’ont fait. Alors comment faire ?

Si, pour Sébastien, développeur chez Quable, l’ascension du Mont Blanc représentait un vrai défi personnel, c’est dans une démarche collective qu’il a pu la réaliser. Imaginée en 2014, le projet est né de la mise en commun du rêve de plusieurs personnes conscientes qu’atteindre le toit de l’Europe n’est pas une mince affaire. Surtout quand on n’a aucune expérience d’alpinisme.

Le 30 juin dernier, après une petite phase d’entraînement et de « tests d’aptitude », Philippe-Xavier, Christophe, et Sébastien entament un périple qui va durer 5 jours et 5 nuits. Une expérience qui transforme.

« Le fait de ne pas être seul oblige à avancer, car si je m’arrête, tout le monde s’arrête » dit Sébastien.

Avez-vous eu des appréhensions ?

Quand on sait qu’il y a en moyenne une dizaine de morts par an et qu’à notre arrivée il y en a déjà eu une vingtaine, ça force à bien réfléchir à ce dans quoi on s’engage. Nous avons pris la décision ensemble.

Quels sont les atouts du collectif ?

L’aspect collectif a un aspect important notamment dans la phase préparatoire. Pour échanger sur les renseignements concernant le matériel, sur les retours d’expériences recueillis, la mutualisation du matériel, le programme des séances d’entrainement physique. A plusieurs, on est plus motivés, mieux préparés.

Ensuite pour l’ascension en elle-même, être reliés par la cordée vient compenser ce sentiment d’être seul avec son corps face à la nature. Et justement, le fait de ne pas être seul oblige à avancer, car si je m’arrête, tout le monde s’arrête.

Qu’est-ce qui vous a marqué ?

La dernière voie vers le sommet est si éprouvante qu’à l’arrivée il faut réaliser qu’on y est. On ressent une vraie sensation de délivrance et d’accomplissement. Ensuite, voir l’Aiguille du Midi du dessus, est très impressionnant. Les conditions météo ont voulu que nous ne restions que dix minutes, mais au final c’est grisant. Une expérience collective et individuelle incroyable.

Eléments clés pour réaliser l’aventure :

  • Un budget de 2200-2500 euros par personne (matériel, guide, voyage, alimentation, etc.)
  • Un guide accompagnateur pendant 5 jours
  • Un guide ascension pendant 3 jours
  • Des règles très strictes
  • Nuits en refuge de haute montagne

Pour aller plus loin sur ce sujet

ad NCV

1 COMMENTAIRE

  1. Moi j’ai eux set espérance en 2017 je me suis arrêté aux dôme du goûter, le physique été la et la forme aussi mais les jambes n’en pouvez plus, pourtant je suis un alpinisme amateur, pour 2019 je retente le mont Blanc avec un entraînement de 6 mois pour voir une forme physique parfaite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.