Haute-Savoie : un vététiste tué par un chasseur – MAJ

Mise à jour 19/10/2018 : Suite à ce drame, un député LREM veut interdire le VTT plutôt que la chasse. À la suite de ce drame, le maire de la ville de Montriond décidait d’interdire la chasse sur le territoire de sa commune. Cela n’a pas été du goût des associations de chasseurs, ni d’Alain Perea, député LREM de l’Aude et vice-président de la commission du développement durable de l’Assemblée et co-président du groupe d’études Chasse.

Le député a proposé sur son compte Twitter d'”interdite le VTT pendant la chasse” plutôt que la chasse elle-même.

Mise à jour 16/10/2018 : Le maire de la commune où a eu lieu le drame ordonne l’interdiction de la chasse. L’accident funeste a eu lieu sur la commune de Montbriond.

« Je me suis rendu sur place, mais je n’en sais pas plus sur les circonstances », a indiqué au quotidien régional Le Dauphiné Georges Lagrange, le maire de Montriond. Une enquête en flagrance pour « homicide involontaire aggravé » a été ouverte et confiée à la gendarmerie pour tenter de déterminer les circonstances exactes du drame.

Par ailleurs, cet accident provoque un vif débat en ligne depuis deux jours. Et ce alors que les chasseurs ont bénéficié récemment des faveurs d’Emmanuel Macron. Ces dernières semaines, de nombreux accidents de chasse ont eu lieu.

L’accident s’est produit samedi vers 18H00, dans la commune de Montriond prés de Morzine, lors d’une battue au gros gibier organisée par des chasseurs locaux, en présence d’invités, a précisé le procureur de la République de Thonon-les-Bains, Philippe Toccanier.

Le vététiste britannique, qui dévalait un chemin à la lisière d’un bois, a été mortellement touché samedi 13 octobre par un tir de fusil de chasse.

La victime, Mark Sutton, est un restaurateur de 34 ans, installé depuis quatre ans dans la région avec sa compagne. Il est propriétaire de deux établissements, l’un proposant un service de chefs à domicile à Morzine, l’autre spécialisé dans la cuisine santé aux Gets, communes toutes proches des lieux du drame.

Pour aller plus loin, lire l‘article de France 3. 

En décembre 2015, un traileur avait également perdu la vie dans le massif du Semnoz, le chasseur à été condamné à un an de prison ferme. Pour aller plus loin, lire l’article du Dauphiné

Ce nouvel accident relance le débat, la chasse est-elle encore compatible avec les sports de nature de plus en plus prisés ?

Pour aller plus loin sur ce sujet

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.