Un homme atteint d’une maladie en phase terminale veut faire l’EBC et l’Island Peak

Camp de base de l'Everest, mai 2018. Plus d'un millier de personnes sur place et plus d'une vingtaine d'expéditions.

Un homme du Wiltshire (Royaume-Uni) qui souffre d’une maladie en phase terminale s’est engagé à effectuer une ascension caritative au camp de base de l’Everest, malgré les avertissements des médecins qui le lui interdisent.

Nick Jones, 50 ans, recueille plus de 6.000 £ pour créer une fondation qui aidera à soutenir les enfants endeuillés après sa mort. L’homme a reçu un diagnostic d’hypertension maligne, une maladie qui attaque le cœur et les organes internes. Il a souffert de cette maladie au cours des huit dernières années et a eu de nombreuses crises qui l’ont amené à recevoir un traitement de choc.

Bien qu’il ait eu besoin d’un traitement d’urgence le mois dernier, Nick Jones est déterminé à poursuivre sa route avec huit autres personnes, pour terminer son ascension le mois prochain.

Voyage a haut risque

Il part pour le Népal le 19 octobre et devrait retourner au Royaume-Uni à la mi-novembre après un voyage de 22 jours.

Il dit : “Mon médecin (…) m’a dit qu’il y a de fortes chances que je ne revienne pas. Il m’a conseillé de ne pas monter là-haut. C’est difficile de faire face à cette nouvelle, mais je ne vais pas m’arrêter là”.

“Nous savons que ce sera difficile, mais nous avons amassé tellement d’argent qui ira à une fondation qui continuera longtemps après mon départ”.

“Je ne sais pas à quoi m’attendre. Je suis confiant sur le fait d’atteindre le camp de base de l’Everest, mais grimper jusqu’à l’Island Peak, qui est quelques milliers de pieds plus haut, est intimidant, mais je ne peux pas penser à un autre endroit où je préférerais être.”

Sa tentative est la première, bien qu’il ait déjà escaladé de plus petites montagnes britanniques comme le Ben Nevis.

Le site web de Nick Jones : www.gofundme.com/NickJonesFoundation.

Pour aller plus loin sur ce sujet

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.