La saison d’alpinisme débute en Himalaya, Manaslu premier sommet

La saison d’automne vient de commencer pour les expéditions dans l’Himalaya. Les premiers summiters de la période ont atteint le sommet du Manaslu un peu plus tôt cette semaine.

Et il semble que les prévisions étaient exactes : plusieurs autres grimpeurs ont réussi le sommet depuis affirme le Himalayan Times. La preuve que quand on est pas occupé à se bastonner à coup de crampon, on peut se concentrer sur le véritable objectif.

La très forte demande pour rejoindre ce sommet créé cette année une véritable file d’attente juste sous la dernière arête, située à 8.163 mètres. Avec près de 200 permis délivrés pour les alpinistes étrangers et 200 autres permis pour les sherpas, les prochains jours pourraient être encore très occupés sous le Manaslu. Car la plupart des équipes ont terminé leurs rotations d’acclimatation et sont maintenant dans les différents camps inférieurs.

Premières réussites au Cho Oyu

Le Manaslu n’est pas la seule montagne très prisée en cette période. La préparation de l’assaut sur le Cho Oyu est également terminée, les cordes fixes ont été posées. Et des grimpeurs ont déjà fait le sommet.

Mountain Madness a annoncé sur Twitter que son équipe a atteint le sixième plus haut sommet du monde, tout comme l’équipe de Climbing the Seven Summits. La météo y est également assez clémente, et la fenêtre devrait rester ouverte pendant plusieurs jours. A noter que d’autres expéditions sont déjà en mouvement vers le sommet.

Sur le Dhaulagiri en revanche, la météo n’est pas bonne. Les expéditions ont par conséquent de la difficulté à s’acclimater. Elles sont restées bloquées au camp de base jusqu’alors.

En savoir plus sur ces sommets

Le Manaslu

Le Manaslu, situé au Népal, culmine à une altitude de 8.163 mètres. Il s’agit du huitième plus haut sommet du monde. Le 9 mai 1956, Toshio Imanishi et le sherpa Gyalzen Norbu parviennent à atteindre son sommet par le versant nord-est. L’Italien Reinhold Messner, au sein d’une expédition autrichienne, parvient au sommet sans apport artificiel d’oxygène et par la face sud-ouest en 1972. L’ascension hivernale est réussie en 1984 par des Polonais. En tout, neuf voies sont ouvertes dans la montagne. Il est considéré comme l’un des 8 000 les plus dangereux.

A noter qu’un circuit de grande randonnée long de 177 kilomètres a été développé autour de la montagne.

Le Cho Oyu

Le Cho Oyu est un sommet culminant à 8 188 mètres d’altitude, à la frontière entre le Tibet, en Chine, et le Népal, dans l’Himalaya. Il s’agit du sixième plus haut sommet au monde. Sa première ascension a été réussie le 19 octobre 1954, soit après la conquête de l’Everest, par Herbert Tichy, Josef Jöchler et Pasang Dawa Lama. Le Cho Oyu est généralement considéré comme le sommet de plus de 8 000 mètres le moins difficile.

Le Dhaulagiri

Le Dhaulagiri est le septième plus haut sommet du monde, dans la chaîne de l’Himalaya. Culminant à 8 167 mètres, il fut considéré pendant 30 ans comme le plus haut sommet du monde (au 19ème siècle). Son massif est voisin du massif des Annapurnas, dont il est séparé par la rivière Kali Gandaki qui descend du Mustang au nord. La première ascension a été faite par une expédition suisse le 13 mai 1960 lors d’une tentative réalisée avec l’aide d’un avion.

Pour aller plus loin sur ce sujet

 

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.