Un chasseur vise une bécasse, un joggeur truffé de plombs

Une bonne tête de joggeur.

Un incident survenu dimanche dernier dans le nord de la France nous indique que les rapports entre sportifs et chasseurs ne sont pas encore terminés, loin s’en faut !

Un jogger de 45 ans a été touché par dix plombs de fusil de chasse. Le corps constellé de plombs.

Il a été immédiatement évacué vers l’hôpital le plus proche pour subir une chirurgie. Le crâne, l’oreille, le dos, les cuisses, les bras et la mâchoire. Tir groupé en somme. « Heureusement, des promeneurs étaient là pour lui venir en aide et appeler les secours. »

“C’est mon mari qui a pris les plombs”

Son tord ? Avoir emprunté un chemin pour faire du sport. « Les chasseurs ont tiré sur une bécasse et c’est mon mari qui a pris les plombs, raconte, choquée, son épouse Déborah. C’est un endroit avec beaucoup de ronces, où il n’y a pas beaucoup de visibilité » a dit sa femme à la Voix du Nord. Un chemin que cet homme emprunte régulièrement avec sa femme et ses trois enfants.

Le chasseur a affirmé que c’est la première fois que ce genre de chose se produit en 40 ans de pratique. Son arme lui a été confisquée. La victime compte déposer plainte.

Les accidents de chasse se succèdent ces dernières semaines. Et n’importe quel amateur de sport d’extérieur se met à trembler quand résonne les coups de fusil au fin fond des forêts. Vttistes, trailers, randonneurs ; même les ramasseurs de champignon peuvent s’inquiéter.

Accidents en série

Le mois dernier, le maire d’une petite commune du massif des Bauges, en Savoie, avait publié un arrêté municipal imposant le port d’un gilet fluo pour les ramasseurs de champignons.

“Il faut que les ramasseurs soient visibles des chasseurs qui eux-mêmes portent des gilets fluo. Un ramasseur de champignons est au milieu de bois, sombres, à quatre pattes ou accroupi. Et donc difficilement visibles. J’aurais pu tout aussi bien interdire le ramassage de champignons dans la forêt communale mais je ne l’ai pas fait” assurait alors le maire.

Deux semaines plus tôt, près de Morzine, lors d’une battue au gros gibier organisée par des chasseurs locaux, un vététiste britannique, qui dévalait un chemin à la lisière d’un bois, avait été mortellement touché par un tir de fusil de chasse.

Suite à ce drame, un député LREM avait souhaité ”interdire le VTT pendant la chasse” plutôt que la chasse elle-même.

Pour aller plus loin sur ce sujet

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.