Un nouvel alpiniste périt sur l’Ama Dablam

Ama Dablam

*La fin de la saison d’alpinisme au Népal est décidément bien mortelle. Un autre alpiniste a péri sur l’Ama Dablam. Un sommet pourtant jusqu’alors réputé pour sa relative sureté. Il y a quelques semaines l’alpiniste australien Michael Geoffrey Davis avait été tué lorsqu’un rocher était tombé sur la corde avec laquelle il descendait.

Œdème pulmonaire et mal aigu des montagnes

Et voici que l’Américain Steven Biem, 47 ans, a succombé le 28 novembre au mal des montagnes sur l’Ama Dablam. Steven Biem descendait la montagne le lendemain de son succès au sommet 6.812 mètres. Le groupe a atteint le camp 2 pour y passer la nuit. Mais au matin l’américain était retrouvé mort. Il souffrait probablement d’un œdème pulmonaire, ce qui a entraîné sa mort.

Peu de temps après avoir découvert le corps de Steven Biem, une opération a été menée pour récupérer son corps. Sa dépouille a été ramené par avion à Katmandou et a sans doute été transporté chez lui pour y être enterré.

La saison a été longue et chargée au Népal, avec des expéditions d’alpinisme automnales qui se sont étendues au cours des trois derniers mois. Comme d’habitude, l’hiver s’annonce calme dans l’Himalaya, mais au printemps, les choses devraient redevenir très chargées. Pour l’instant, il n’y a pas de tentatives hivernales connues sur des sommets de 8.000 mètres au Népal. L’attention va a nouveau se porter sur le K2.

Pour aller plus loin sur ce sujet

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.