Gestion des sites naturels d’escalade : la part du bénévolat très majoritaire

Crepe de Oucera, site exigeant mais accessible à tous

Le Collectif de l’Appel des Ouvreurs a lancé début 2018 un audit auprès des gestionnaires de Sites Naturels d’Escalade en France. Il s’agissait d’identifier les fonctionnements habituellement rencontrés en matière de gestion des SNE, notamment le financement et d’étudier l’impact des topos sur cette gestion.

Cet audit dresse un premier portrait des différents modes d’équipement et d’entretien d’une falaise. Un premier pas vers plus de transparence pour savoir qui paye l’équipement de votre falaise et à qui revient l’argent de la vente des guides…

Du bénéfice des topos…

En quelques mots, ce qui ressort du rapport est que la très grande majorité de sites est entretenu par des bénévoles. Dans les lieux où il existe des topos, les bénéfices issus de la vente des topos sont massivement reversés dans l’entretien et le développement de nouveaux sites.

Pour en savoir bien plus, lire sur le site de TL2B

Pour aller plus loin sur ce sujet

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.