Vidéo : l’Arête des Cristaux (Mont Buet) le 14 novembre ? C’est possible

Mais il faut bien bien connaître. Le récit de François et Magali pour mieux se rendre compte de ce que cela représente.

« Mercredi 14 novembre 2018

Nous travaillons l’après-midi. Il est difficile de caser l’ascension du Buet le matin sans connaître les conditions sur le terrain à cette époque. Notre itinéraire devait être par la voie classique de montée mais nous sommes vite attirés par les pentes plus sèches et ensoleillées côté Mont Oreb. La qualité de la neige au soleil est exceptionnelle. Elle porte et « décaille » juste ce qu’il faut. Nous montons en zigzag à travers les roches sèches et les zones de neige portante jusqu’au Col des Tours 2738m. De là nous accédons à l’arête des Cristaux puis au sommet du Buet. François grimpe le petit pas exposé de l’arête alors que Magali le contourne par la gauche facilement. Nous redescendons par l’itinéraire normal de Salenton en croisant quelques randonneurs. Nous sommes à l’heure pour aller bosser ! 18,42 km pour 1743m d+ réalisé en 5h20 »

Le mont Buet (altitude 3.096 m) est situé dans le massif du Giffre, en Haute-Savoie. Il est aussi appelé le Mont Blanc des Dames. Il domine le cirque des Fonds. Son sommet, le plus haut du département en dehors du massif du Mont-Blanc, offre une vue exceptionnelle sur ce dernier, ainsi que sur les aiguilles Rouges et le Haut-Giffre.

L’accès à l’arête des Cristaux peut être effectuée par plusieurs solutions selon camp to camp :

  • Pentes de schiste puis passage à environ 100 m à gauche des Tours avant de traverser vers la droite et rejoindre l’arête au-dessus des Tours.
  • Autre passage semblable (mais plus raide) à 50 m à gauche des Tours.
  • Monter en direction de la Tour la plus à l’E et accéder à l’arête par un petit couloir schisteux de 20 m (un pas de III au départ) sur la gauche de cette Tour. Dans ce cas traverser toutes les Tours du Buet par leurs sommets. Belles petites tours entre 1 et 4 m de haut dans le style “tas d’assiettes”.

Le Buet a joué un rôle important dans la naissance de l’alpinisme et la conquête du Mont Blanc au XVIIIe siècle : La première ascension connue du Buet depuis Sixt date de 1770, par Jean-André et Guillaume-Antoine Deluc, avec Bernard Pomet. Peu après Marc Théodore Bourrit trouve un itinéraire depuis la vallée de Chamonix plus facile que celui de Sixt. En 1910, le refuge du Grenairon fut construit sur le mont Buet. Détruit en 1984 par un incendie, il fut reconstruit en 1985 à l’identique.

Pour aller plus loin sur ce sujet

ad NCV

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.