Vidéo : sauvé sur les pentes de l’Everest, il perd ses dix doigts

Gelures

Dawa Sange Sherpa, 20 ans, a atteint le sommet de l’Everest l’an dernier, en 2017. Une première pour lui et le client avec qui il était. En descendant, après 6 minutes au sommet, rapidement, le froid, le manque d’oxygène et l’épuisement les gagnent. Et la nuit tombe.

Le guide donne sa bouteille d’oxygène à son client, qui titube et avance de plus en plus lentement. La paire s’effondre juste en dessous du sommet. Elle est retrouvée quelques heures plus tard, à peine vivante.

“Mon ami m’a dit : “Il est fini”. Mais j’ai trouvé un petit pouls en lui” a expliqué Ang Tshering Lama, qui a trouvé Dawa Sange Sherpa. Ang Tshering Lama a traîné ensuite Dawa Sange Sherpa inconscient vers le bas de la montagne pendant que d’autres aidaient son client.

Les deux ont eu de graves gelures. Dawa Sange Sherpa a perdu tous ses doigts. Pour un guide, évidemment, c’est la fin de sa carrière.

Pourquoi des gelures ?

Le froid rétrécit les vaisseaux sanguins et les extrémités des membres sont moins irriguées. Les engelures touchent donc principalement les mains et les pieds mais aussi parfois le nez ou les oreilles, car ces parties du corps sont moins irriguées. En conséquence le cerveau ordonne au corps d’envoyer du sang pour réchauffer ces parties refroidies, mais comme les vaisseaux sont rétrécis, le sang ne passe pas correctement et peut les endommager. C’est pourquoi des plaques et des boursouflures rouges ou violacées douloureuses apparaissent.

La vidéo de 7 minutes présente l’histoire du jeune homme, et sa guérison. Attention, âmes sensibles, s’abstenir !

Pour aller plus loin sur le sujet

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.