Les hivernales de 2019 à suivre : K2, Nanga Parbat, Mt Hunter et les autres

Le 21 décembre dernier était le premier jour officiel de l’hiver dans l’hémisphère Nord. Cela signifie qu’il est temps pour la saison d’alpinisme hivernale de commencer. Voyons les tentatives qui vont compter.

Le K2 sera certainement l’un des points chauds (façon de parler bien sûr) cet hiver. Deux équipes visent la première conquête du deuxième plus haut sommet du monde. Seule montagne de 8000 mètres à ne pas avoir encore été escaladée en hiver, ce n’est pas faute d’avoir été tentée de multiples fois ces dernières années. Sans succès.

Cette année, le K2 verra passer l’alpiniste espagnol Alex Txikon, qui grimpera avec Felix Criado et d’autres. ExWeb rapporte que les grimpeurs polonais Paweł Dunaj et Marek Klonowski pourraient également se joindre à l’équipe, qui pourrait potentiellement monter jusqu’à dix membres.

Deux équipes sur le K2

Alex Tsikon et ses coéquipiers doivent se retrouver à Islamabad peu après le Nouvel An et arriver au camp de base peu après. Ils ne seront seuls très longtemps au camp de base, car une équipe de grimpeurs star en provenance de Russie, du Kazakhstan et du Kirghizistan se prépare à arriver quelques jours après. Elle sera menée par Vassily Pivtsov.

Si l’on ne sait pas encore la voie qui sera rempruntée pour atteindre le sommet en hivernal, ExWeb indique que la route américaine utilisée par Jim Whittaker en 1978 serait privilégiée. Ce n’est pas facile car c’est une ascension technique dans les meilleures conditions et en hiver, elle serait encore plus éprouvante.

Le Karakoram verra passer l’alpiniste italien Daniele Nardi. Il est de retour pour une autre tentative d’ascension hivernale du Nanga Parbat. Il emmène avec lui le britannique Tom Ballard. Le duo s’apprête à une tentative rapide et légère, en style alpin, vers le sommet de cette montagne incroyablement difficile. Le Nanga Parbat a été l’avant-dernier sommet de 8.000 mètres conquis en hiver, laissant le K2 seul dans cette catégorie.

Quoi de neuf en Alaska et en Patagonie ?

L’alpiniste Lonnie Dupre se dirige vers l’Alaska pour une nouvelle expédition d’hiver en solitaire. Cette fois-ci, il tentera le mont Hunter, un sommet éloigné et incroyablement difficile, connu pour ses conditions glaciales et sa neige abondante. Lonnie Dupre a tenté le mont Hunter il y a quelques années, mais il en a été refoulé avant d’atteindre le sommet en raison des mauvaises conditions météo. Il s’attend à environ 19 jours d’ascension (4.441 mètres). Il partira pour l’Alaska le 7 janvier.

Enfin, bien que ce ne soit pas l’hiver dans l’hémisphère sud, il y a encore quelques ascensions impressionnantes programmées en Patagonie. ExWeb rapporte que Denis Urubko a renoncé à une autre tentative de K2 après sa tentative en solitaire controversée de l’année dernière. Il veut ouvrir cette fois une nouvelle route sur le Cerro Solo. En grimpant avec María “Pipi” Cardell, Urubko espère s’ouvrir un accès jusqu’au sommet de la flèche rocheuse.

A noter également que Hervé Barmasse est actuellement sur la face nord-ouest du Cerro Pergorgio où il tente une nouvelle route avec Mauricio Giordani, Mirco Grasso et Francesco Favilli. Ils ont effectué l’approche de 22 km jusqu’à leur camp de base et se préparent désormais à commencer l’ascension elle-même.

Pour aller plus loin sur ce sujet

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.