UTMB 2018 : pourquoi cette année c’était très très spécial (tout ce que vous avez manqué)

La 16e édition de l’UTMB a connu de nombreux inattendus et rebondissements. Une météo difficile certes.

La montagne et ses conditions difficiles (ressenti -10°C aux cols et humidité) ont été implacables pour la majorité des grands favoris de cette édition, tout comme pour une grande partie du peloton de l’UTMB, et des autres courses de la fin de la semaine dernière. Mais cela n’explique pas tout.

Une troisième victoire pour le « Petit Prince de l’UTMB »

Il est évidemment très très connu dans le monde de l’ultra-trail, mais ce n’est pas lui que l’on attendait. Xavier Thévenard s’impose pour la troisième fois sur l’épreuve reine de l’UTMB (2.300 concurrents), à la surprise de tous.

Alors que tout le monde annonçait un duel entre Jim Walmsley (USA) et Kilian Jornet (ESP), celui-ci a tourné court. Le troisième succès de Xavier lui permet de rejoindre François d’Haene et Kilian Jornet au nombre de victoires.

Dans cette course à élimination, Xavier Thévenard a été le seul ténor à s’en sortir indemne, fidèle à son plan de course et après un duel épique avec Zach Miller. « Mon objectif est clair : faire le tour du Mont-Blanc le plus rapidement possible, sans me préoccuper de la concurrence. Mon objectif est d’abord chronométrique car je sais que si je l’atteins, je ne serai pas très loin de la victoire » expliquait il avant le départ.

Kilian Jornet vaincu par une guêpe (ou une abeille…)

Tour à tour, Jim Walmsley (USA), Kilian Jornet (ESP), Luis Alberto Hernando (ESP), Sylvain Court (FRA), Ryan Sandes (AFS), Alex Nichols (USA), Tim Tollefson (USA), Benoît Cori (FRA), Michel Lanne (FRA) et Zach Miller (USA) ont rendu les armes, vaincus par le froid, rincés par un départ ultra-rapide, ou trahis par leur organisme.

Kilian Jornet a du s’arrêter à cause des suites d’une réaction allergique, liée à une piqûre d’abeille.

C’est finalement l’étonnant Roumain, Robert Hajnal, qui termine 2e, à plus d’une demi-heure du Français, devant le fougueux Espagnol Jordi Gamito.

Francesca Canepa chez les filles

Même hécatombe sur le plateau Élite féminin. La grandissime favorite, Mimmi Kotka (SUE), annoncée imbattable, a mis « le clignotant » dès le 30e kilomètre, aux Contamines, blessée à un genou, et manquant peut-être de fraîcheur après une saison 2018 très chargée.

Un peu plus tard, encore en tête, Magdalena Boulet, (USA) se retire à son tour au Lac Combal (km 66), et laisse le leadership à Caroline Chaverot, qui abandonne à son tour, au niveau du Grand Col Ferret, victime d’une hypothermie.

Les trois grandes favorites hors jeu, d’expérimentées outsiders se retrouvent à la fête. Deux Italiennes, Francesca Canepa et Katia Fori jouent en tête et seulement 8 minutes séparent les deux femmes à Vallorcine, à 20 km de l’arrivée.

La dernière montée vers la Flégère est fatale à Katia Fori, qui se fait reprendre par l’Espagnole Uxue Fraile, déjà 2e en 2015 et 3e en 2016. Uxue Fraile décroche une nouvelle place d’honneur avec une 2e place, à 5 minutes de Francesca Canepa, finalement victorieuse, en 26h03.

La Paloise Jocelyne Pauly porte les couleurs françaises sur le podium, en terminant à la 3e place, après 26h15 d’effort.

La Chine arrive sur le devant de la scène

Cette 16e édition confirme encore un peu plus son caractère international, avec l’émergence de talentueux jeunes coureurs chinois, marquant les esprits par leur style de course offensif. Erenjia Jia s’est imposé sur l’OCC, devenant ainsi le premier Chinois à inscrire son nom au palmarès d’une course de l’UTMB. Miao Yao l’imite le lendemain en remportant la CCC féminine, alors que son compagnon Min Qi terminait 2e chez les hommes.

Les Européens de l’Est ont également été les autres grands animateurs des courses de la semaine : jeudi, le Polonais Marcin Swierc remporte la TDS, tandis que le Russe Dmitry Mityaev monte sur la 3e marche du podium, et ce samedi Robert Hajnal, Roumain, remporte la 2e place sur l’UTMB.

Le Gallois Tom Evans a remporté l’édition 2018 de la CCC, sous une météo « typically british », après une gestion de course parfaite. Au fil des kilomètres il est remonté sur le Chinois Min Qi, qui avait mené l’épreuve durant près de 90 km, avant de se faire « déposer » par le jeune Gallois.

Les 7 courses dans le détail

  • UTMB : 171 km & 10 000 m D+ – 2 300 coureurs – Départ vendredi à 18:00 de Chamonix – 46:30 heures maxi
  • TDS : 121 km & 7 300 m D+ – 1 600 coureurs – Départ mercredi à 06:00 de Courmayeur – 33 heures maxi
  • CCC : 101 km & 6 100 m D+ – 1 900 coureurs – Départ vendredi à 09:00 de Courmayeur – 26:30 heures maxi
  • OCC : 56 km & 3 500 m D+ – 1 200 coureurs – Départ jeudi à 08:15 d’Orsières – 14:30 heures maxi
  • MCC : 40 km & 2 300 m D+ – 1 000 coureurs – Départ lundi à 10:00 de Martigny-Combe – 10 heures maxi
  • YCC : 15 km & 1 200 m D+ – 300 coureurs – Départ mercredi à 10:00 de Courmayeur – 4 heures maxi
  • PTL : environ 300 km & 25 000 m D+ – Un raid non-stop 300 coureurs – Départ le lundi 08:00 de Chamonix – 151:30 heures maxi
ad NCV

3 Commentaires

  1. Absolument n’importe quoi de dire que la victoire de XAvier s’est faite à la surprise de tous.
    Vu les conditions au départ et ce qui était annoncé sur le parcours, c’était clairement lu le favori avec son profil montagnard.
    Kilian aurait pu gagner mais la tête qu’il faisait au départ ne laissait rien présager de bon.
    Jim W est imbattable sur du roulant mais perfectible en montagne.
    Zach Miller a fait n’importe quoi et sans bâton, c’est dorénavant impossible de gagner l’UTMB
    Tim Tollefson aurait pu tirer les marrons du feu, mais une chute en a décider autrement.

    Bravo Xavier c’est mérité!!!!!!!!!!!
    Immense respect

  2. D’accord avec JCG, c’ets un gros biais des “médias” qui montent en épingle les pronostics qui n’ont aucun intérêt sinon de faire de pseudos duels pour vendre du papier. La réalité est pourtant claire: en ultra “on ne sait pas !” Et c’ets d’aileur ce que rappelllent les coureurs “favoris” mais lucides et montaganrd. (KJ, FH, XT…). Il n’y a que certains états uniens comme Zach et Jim pour prétendre à la “gagne”.

    Ce serait bien que les journalistes fassent leur boulot de nous présenter des têtes “inconnues” et les subtilités plutôt que de déifier les stars ! Venir ensuite parler de surprise est bine gonflé je trouve, Xavier surtout après sa brillante Hardrock était dans le trio favoris. La vraie surprise est du coté des chinois etd e l’europe de l’est ainsi que des abandons en masse des favoris !

    Je me demande encore pourquoi Zach à abandonné, étant deuxième de l’UTMB on peut peux faire l’effort de finir en gérant non ? Je crois pas qu’il ai été blessé mais juste “doublé” par Xavier ce qui était hautement prévisible à ce stade de la course. Alors bon je me demande un peu pourquoi un tel taux d’abandons dignes de débutant parmis ces experts, ce coté “win or quit” m’agace de plsu en plus et chez certain c’est une habitude ! Je ne juge pas les chutes ou hypothermies et je je fais confiance à Kilian vu ses antécédents mais disons que Jim,Zach et d’autres ont clairement fauté à un moment.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.