Avenir Haute Durance veut déposer de nouvelles plaintes en 2019

Plaine de la Durance

Créée en 2011, cette association a pour but de défendre la qualité de vie des habitants de la Haute-Durance, et tout particulièrement de s’opposer à la construction de lignes électriques aériennes dans le nord du département.

La dernière Assemblée Générale de l’association fut l’occasion de faire le point sur la situation électrique française, régionale, départementale, ainsi que sur le chantier de RTE.

“Ainsi, les bilans nationaux et régionaux de RTE, publiés récemment, affirment que la situation électrique en France est stable « et l’approvisionnement sécurisé », ce qui va à l’encontre des menaces de coupures mises en avant par les responsables du projet Haute-Durance, suite à l’arrêt des travaux depuis le 8 août dernier” assurent les responsables de l’association.

La consommation électrique française stagne depuis 2009

La consommation électrique française stagne depuis 2009, et devrait décroitre dans les années qui viennent ; là aussi, en contradiction totale avec les arguments présentés lors de l’enquête publique de 2013 pour faire accepter le projet à la population (ils prévoyaient une hausse de 100% d’ici 2050 !).

Le récent rapport de la PPE (Programmation Pluriannuelle de l’Énergie) affiche d’ailleurs comme objectif principal de « réduire la consommation d’énergie, en renforçant l’efficacité énergétique et en développant la sobriété ».

Les membres de l’association soulignent que la ligne à 225.000 volts bretonne, entièrement enfouie sur 76 kilomètres, a été mise en service en début d’année, et n’a coûté que 120 millions d’euros, à comparer avec les 280 millions du projet aérien de la Haute-Durance.

Enfin, l’association a souligné “le scandale” du projet P7 (ligne située entre Serre-Ponçon et Embrun), présentée à la population lors de l’enquête publique de 2013, puis abandonnée 3 ans plus tard car «non-réalisable» !

Avenir Haute Durance a déjà déposé deux plaintes au pénal, qui sont en cours d’instructions, et déposera en 2019 de nouvelles plaintes, à chaque fois qu’elle aura estimé que RTE ne respecte pas ses engagements ou les arrêtés préfectoraux.

L’Assemblée Générale de l’association « Avenir Haute Durance » se tenait le jeudi 13 décembre dernier à Embrun.

Pour aller plus loin sur ce sujet

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.